L'HISTOIRE DU JEANS

 

Que vous soyez bûcheron, avocat, chercheur d’or, cowboy, inspecteur de dés, chauffeur de taxi karaoké ou pompiste, votre point commun est probablement une pièce essentielle de votre vestiaire : votre pièce en Denim, le JEANS.

Le JEAN JAQK (jeu de mots involontairement volontaire) est né naturellement sous l’influence de cette matière quasiment vivante inspirant la jeunesse et la liberté voir la rébellion. Au carrefour de San Francisco, Gêne et Nîmes nous avons pris le meilleur, recherché LA matière Denim confortable, éprouvé et approuvé la coupe de sorte que quelle que soit votre morphologie, il vous sied à merveille.

Nous avons choisi de reprendre les essentiels qui en ont fait sa légende : 

Poche à gousset rivetée : l’Histoire raconte que cette poche aurait été utilisée par les chercheurs d'or pour conserver leurs pépites. Les deux rivets de la poche disparaissent temporairement pour économiser le métal au cours du second conflit mondial.

Rivets personnalisés : merci Monsieur Jacob W.Davis pour votre idée de renforcer la solidité des poches grâce à cet accessoire.

Surpiqure teinte orange pour le navy brut, anthracite pour le gris. 

Seconde poche arrière (invention en 1901)

Patch en cuir à la ceinture (1886) : cuir lavé marron pour le navy brut, cuir lavé black pour le marron. 

 

 

Passants de ceinture (invention en 1922)

Nous y avons ajouté nos détails avec subtilité distillés notamment à l’intérieur comme notre print évocateur, nos surpiqures intérieures rouges, ainsi que le traditionnel tissu cravate. Le print brodé toujours côté gauche.

 

 

C’est Andy Warhol qui dans les années 70 portait le Jeans avec une chemise à carreaux et un blazer bleu, créant un nouveau look. Il fut, avec son collaborateur Fred Hugues, le premier à avoir combiné jeans et veste. Il y eut le « look Warhol », il y a désormais la Dégaine du Mercredi chez JAQK, ajoutez y un Balco et une cravate en tricot ! 

 

AF. LESAFFRE